LA HAINE

Elle a la gueule d’un espion
Les yeux d’éclair ou d’Atila
Elle te demande la rançon
Et elle te liberera
Elle a le sourire d’une hyene : la haine ! La haine ! La haine !

La haine !

Plus contagieuse que le sida
Et pire qu’une épidémie
Elle retourne contre toi
Un jour tous tes meilleurs amis
Elle veut que tu sois sienne : la haine ! La haine ! La haine !

La haine !

Elle entreprend un long chemin
Où est-ce qu’elle s’arrêtera ?
Elle emporte tous les gamins
Qu’elle va croiser sur sa voie
Et elle sème de la peine : la haine ! La haine ! La haine !

La haine !

A quoi elle ressemblera ?
Alors qu’elle vienne on verra bien !
Je sais très bien qu’elle sonnera
Mais pourvu que ce soit demain !
Ca m’étonnerai qu’elle se ramène : la haine ! La haine ! La haine !

La haine !